Close

Plantation de vergers au Burkina Faso


Parmi les facteurs de développement mis en avant par les autorités locales, régionales et nationales figure notamment le reboisement.
ESE a, dans ce but, réalisé un verger école dans le village de Tambaga. en collaboration avec l’association Berry Faso et le Service Départemental de l’Environnement et du Développement Durable de Tambaga, et établi un protocole d’exécution avec les partenaires locaux.
Ce projet, aidé par le Conseil Général du Cher, est destiné à inciter la population locale à entreprendre des plantations similaires pour contribuer à améliorer son alimentation quotidienne. Il sera également créateur d’emplois pour la surveillance et l’entretien des plantations.
Le verger école a été réalisé en 2012 dans d’excellentes conditions : plantation , irrigation. Les objectifs sont parfaitement atteints et l’état du verger en pleine saison sèche (février 2013) permet d’envisager la réussite de la plantation et un résultat global tout à fait satisfaisant.
La population locale a particulièrement apprécié cette réalisation, et un projet de plus grande ampleur a vu le jour.


Projet en cours 

Ce projet initié en 2014 sur un terrain de 2 hectares a conduit à la plantation de 400 manguiers.
Ce projet est à l’initiative du personnel de cet établissement et des populations riveraines, il s’inscrit dans le cadre du plan national et des objectifs de reboisement du ministère de l’environnement et est conforme aux souhaits locaux pour la réalisation de plantation d’arbres dans les espaces scolaires.
La proximité d’un forage facilite l’arrosage des plants et l’entretien de la plantation qui sera pris en charge par le personnel du collège : enseignants, élèves, personnel permanent de gardiennage.
La production des premières mangues est attendue dans un délai de 3 à 4 années après la plantation. Les populations locales seront amenées à valoriser la production en se rapprochant des filières existantes dans les régions voisines : commercialisation des fruits
et leur transformation (jus, confitures).


Téléchargez le détail du projet, partenaires et financement, en cliquant ici

Vous pouvez participer à l’achat des plans par un don au prix de 7€ l’unité (donne lieu à reçu fiscal)





Plan de Manguier

Bilan de la première phase- Fev 2016 

La première phase a été réalisée au cours des années 2014 et 2015. Elle a pu être menée à bien grâce à l’aide financière du conseil général du Cher via Berry Faso, du Secours Populaire et du Lion’s Club.
Après préparation du terrain et mise en place d’une clôture sur le terrain de 2 hectares situés a proximité du forage les plantations ont été effectuées :
400 Manguiers, 250 Anacardiers, et plus de 3000 citrus limon pour la haie vive de protection longeant la clôture grillagée, destinée à renforcer cette dernière et la remplacer à terme.
Une équipe de 7 personnes a été recrutée pour procéder à l’arrosage des plants pendant la saison sèche (Octobre à Mars).
En contrepartie de l’entretien du verger, ces personnes utilisent le terrain disponible pour leur usage personnel (cultures diverses : arachides, piments,etc…). De plus, un vélo a été offert à chacun. (Lot de vélos d’occasion acquis récemment en France et transportés au Burkina lors de la dernière expédition de camion rempli de matériels divers avec Berry Faso).

Après la première année consacrée aux plantations il a été nécessaire de remplacer quelques plants, de renforcer la clôture pour éviter l’entrée d’animaux qui sont laissés en pâturage libre après les récoltes, et de procéder au greffage des manguiers.

Lors de nos deux derniers séjours sur place en Nov 2015 et Fev 2016 nous avons pu constater que ces opérations ont été effectuées dans d’excellentes conditions, à la satisfaction générale des autorités locales.

L’équipe de jardiniers

Projet pour la seconde phase 

Comme indiqué si dessus les premières récoltes interviendront au cours de la cinquième année, il est donc indispensable de se préparer dans ce but.
Il a été décidé que la plantation restera la propriété du collège, qui assurera la gestion des récoltes, avec la participation active des parents d’élèves et des populations riveraines sous l’autorité de la Direction du collège.

Les revenus générés par l’exploitation des fruits (qui reste à définir dans les différentes formes possibles, comme préparation de confitures, séchage, consommation sur place,….) permettront d’une part de faire vivre les familles des sept personnes recrutées et d’autre part d’apporter au collège des moyens supplémentaires lui permettant de conforter son image d’établissement pilote et de vitrine au niveau de la région de Tambaga.

Dans ce but il est apparu nécessaire de prévoir la construction d’un local destiné au traitement et à la gestion des futures récoltes. Dans l’enceinte même des plantations nous prévoyons ainsi la construction d’un local de 60 m2, constitué de trois parties distinctes : Une partie close, et une partie ouverte (hangar), séparés par une pièce destinée à l’hébergement d’un gardien permanent, selon le plan indicatif ci après.

Le début des travaux est envisagé pour l’automne 2016. la première phase sera consacrée à la fabrication sur place de parpaings par l’équipe attachée au site. ESE conduira cette action et prendra à sa charge les frais de fonctionnement nécessaires à sa réalisation ainsi que sa gestion à terme. Berry Faso participera à l’investissement nécessaire, selon le budget prévisionnel ci joint.
Le budget prévisionnel est de 5900€ et la recherche de financements est en cours. Berry Faso a d’ores et déjà alloué une somme de 1000€.

Tourisme Equitable et Solidaire Voyager autrement

Rejoignez-nous ...